Thérapie de couple

En quoi consiste une thérapie de couple ?

Le couple repose sur un lien spécifique entre deux personnes.

La vie n’étant pas un long fleuve tranquille, ce lien est souvent mis à mal, bousculé, violenté et heureusement renforcé parfois !

 

Quand le couple ne parvient plus à surmonter les bouleversements qu’il vit, que l’angoisse, l’impression de ne pas être compris et la sensation d’échec deviennent trop forts, le lien se fige.

Alors, le dialogue est rompu, chacun restant sur ses positions.

 

Les entretiens permettent de conscientiser les attentes profondes de chacun lors de la création du couple, de comprendre ce qui entrave le bon fonctionnement de la relation et surtout d’accepter l’autre dans toute son étrangeté et sa différence.

 

Une fois que le couple parvient à appréhender la nature exacte du lien, il est alors capable de décider en toute connaissance de cause de poursuivre l’aventure à deux ou de se séparer.

 

Le rôle du thérapeute n’est pas de fournir des solutions toutes faites mais d’écouter activement, afin que le couple trouve ses propres solutions, celles qui seront adaptées à ses désirs.

 

Rôle du thérapeute

Les entretiens sont cadrés par le thérapeute, le but n’étant pas de venir vider son sac ni de placer l’autre dans le box des accusés, dans l’attente d’un jugement du praticien.

 

Le thérapeute est un facilitateur de parole.

 

Chaque membre du couple peut exprimer en toute confiance et avec l’assurance du secret professionnel, ses doutes, ses regrets, ses colères et enfin, passer du reproche à la mise en place d’un objectif.

 

Si, très souvent, une seule personne vient consulter la première fois, il est indispensable que les deux membres du couple soient présents pour les séances suivantes afin que l’impulsion de changement soit commune.

 

Quand suivre une thérapie ?

Il est bien voire nécessaire de prendre la décision de suivre une thérapie quand l'un ou plusieurs des éléments suivants, surviennent dans le couple (cette liste n'étant pas exhaustive) :

 

  • quand une crise grave menace l’équilibre du couple,
  • quand l’un des deux (ou les deux) ressent de la frustration, un sentiment d’abandon ou au contraire d’étouffement,
  • quand les insatisfactions et pensées négatives sont omniprésentes et parasitent la vie de couple,
  • quand la rupture est redoutée ou imminente et que le couple désire être accompagné.